Au Niger, les femmes sont les principales bénéficiaires d’un certain nombre d’investissements réalisés pendant la phase pilote. Plusieurs projets relatifs à l’eau au Niger sont spécifiquement destinés aux femmes, qui consacrent chaque jour un temps disproportionné à aller chercher de l’eau. Ces chantiers de remise en état ont permis d’augmenter le niveau d’eau et de protéger les puits des variations climatiques en relevant leur margelle de 50 centimètres. Ils ont aussi permis l’installation de vannes et de bacs pour aider les femmes du village à puiser l’eau.

 

Lire l'etude de cas ici

 

 

water gender