Réunion sur la résilience dans le Pacifique « L’avenir des jeunes dans un Pacifique résilient », AMCC+ aux Fidji – RAPPORT PUBLIÉ

 

RÉUNION SUR LA RÉSILIENCE DANS LE PACIFIQUE
« L’avenir des jeunes dans un Pacifique résilient »


1-3 mai, 2019
Université du Pacifique Sud, Suva, Fiji

 

fiji

La première Réunion sur la résilience dans le Pacifique (« Pacific Resilience Meeting », PRM) s’est tenue à l’Université du Pacifique Sud, à Suva (Fidji), du 1er au 3 mai 2019. Elle a réuni des représentants de la Table ronde sur le changement climatique dans le Pacifique, de la Plateforme de la région du Pacifique pour la gestion des risques de catastrophe, de la communauté de pratique pour un développement sobre en carbone, du Pacific Humanitarian Partnership et de l’Alliance mondiale de lutte contre le changement climatique + (AMCC+) de l’Union européenne.   

La PRM – une réunion multisectorielle et multiacteurs, organisée autour du thème de l’avenir des jeunes dans un Pacifique résilient – avait pour mission de faire le point sur les avancées réalisées dans la mise en œuvre des trois objectifs du Cadre en faveur d’un développement résilient dans le Pacifique (« Framework for Resilient Development in the Pacific », FRDP) et d’évaluer et de renforcer les processus opérationnels dans ce domaine.

La session animée par l’AMCC+ « RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE – mesures d’atténuation et d’adaptation face au changement climatique » s’est tenue le 3 mai. Elle s’est concentrée sur l’implication de l’AMCC+ dans le Pacifique, sur les initiatives axées sur les jeunes et sur les possibilités offertes aux pays de la région Pacifique au titre de l’AMCC+ et d’autres programmes régionaux de l’UE autour de ce thème. Elle a également passé en revue des exemples d’interventions bilatérales de l’Alliance dans le Pacifique (projets en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Tuvalu et aux Samoa).  

L’AMCC+ a également organisé deux sessions parallèles. La session du 1er mai visait à faire le point sur les avancées en cours et stimuler les discussions techniques sur « les solutions ancrées dans la nature en tant que stratégies d’adaptation pour la région Pacifique » (progrès, opportunités et défis en lien avec la mise en œuvre et la planification de solutions fondées sur la nature). La session du 2 mai s’est intéressée au lien entre le changement climatique et la sécurité dans le Pacifique (liens actuels et émergents entre ces deux aspects dans le Pacifique, dans divers domaines sociaux et environnementaux). 

La Réunion sur la résilience dans le Pacifique a été organisée en collaboration avec l’Alliance mondiale de lutte contre le changement climatique + (AMCC+), initiative-phare de l’UE. Elle s’est tenue au lendemain de la troisième réunion des experts techniques du Partenariat du Pacifique pour l’action climatique (pré-CAPPIII), organisée à Suva, au Grand Pacific Hotel, les 29 et 30 avril, en vue de la préparation de la troisième Conférence de haut niveau du Partenariat du Pacifique pour l’action climatique (CAPPIII), qui s’est tenue sur le même site les 13 et 14 mai 2019

 

Contexte

En 2016, les dirigeants des États membres du Forum du Pacifique ont adopté le Cadre en faveur d'un développement résilient dans le Pacifique (« Framework for Resilient Development in the Pacific », FRDP) : une approche intégrée pour la lutte contre le changement climatique et la gestion du risque de catastrophe. Ce cadre fournit aux parties prenantes des orientations stratégiques de haut niveau pour améliorer la résilience au changement climatique et aux catastrophes et contribuer ainsi aux objectifs du développement durable. 

Le Partenariat pour la résilience dans le Pacifique (PRP) est un partenariat unique visant à soutenir la mise en œuvre des objectifs du FRDP. Il réunit des représentants des pays et territoires de la région, des membres de la société civile et du secteur privé ainsi que des organisations régionales et des partenaires du développement



GCCA+ sessions